logo-cada

C’est un secret pour personne que les génériqueurs pharmaceutiques (plus de 80% en Asie) ne respectent pas les règles de Good Manufacturing Pratice.

L’ANSM prétend garantir la qualité des médicaments, par conséquent la sécurité des patients.

Or, quand des familles osent demander la traçabilité (origine de production et formulation) de lots d’ENDOXAN responsables de décès inattendus, l’ANSM sort sa carte joker « secret des affaires » (CADA, avis nº 20183339 de la séance du 27 septembre 2018)

L’ANSM mépriserait elle les patients ? se moquerait des soignants? au profit de qui?

Le médicament n’est pas une production industrielle comme une autre.

C’est inacceptable!

 

—————————————————————————————————————————————–

It’s no secret that pharmaceutical generators (more than 80% in Asia) do not respect the rules of Good Manufacturing Pratice.

The ANSM claims to guarantee the quality of medicines, and therefore patient safety.

However, when families dare to request the traceability (origin of production and formulation) of batches of ENDOXAN responsible for unexpected deaths, the ANSM takes out its wild business secret card (CADA, opinion n ° 20183339 of the session of September 27 2018)

Does ANSM despise patients? would mock caregivers? for whose benefit?

The drug is not an industrial production like any other.

This is unacceptable!

 

(1 commentaire)

  1. Aujourd’hui, je suis encore vivante, mais à quel prix ! Cancer du sein, mastectomie, traitement chimio à la suite duquel, à la troisième injection, j’ai subi une pancytopenie, dyspnée, hypoxémie, infection dans un contexte d’immunodépression, choc septique, quadri-amputation. Et je souligne, le caractère iatrogène de la chimio n’est pourtant pas reconnu malgré la très longue liste des effets indésirables des molécules non maîtrisés que je découvre ! Il m’a été mentionnée que j’en avais été informée ! C’est monstrueux ! Est-il possible, en début de traitement, d’approuver les effets secondaires de la chimio par le seul fait d’apposer son paraphe sur un document dont les clauses sont absconses ? Avons-nous le choix et sommes nous compétents ?
    Alors oui, je m’informe par l’intermédiaire des associations et j’apprends maintenant ! Je constate que sur ma fiche de pharmacovigilance, l Epirubicine et Cyclophosphamide sont considérés comme des médicaments «suspects» ! Mon cas a été soumis à l ANSM, et à titre personnel, je peine à obtenir des renseignements sur le traitement qui m’a été administré. Ma terrifiante expérience servira-t-elle à briser le silence assourdissant qui plane autour de la chimio et de son suivi quant à la forte probabilité des risques ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :